Vulnérabilité et résilience du territoire face au risque de tsunami en zone méditerranéenne

Etudiante en « architecture et risques majeurs » de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture (Paris-Belleville), Fanny Romeo est arrivée en mars 2019 au CRC pour étudier la vulnérabilité et la résilience du territoire azuréen, en particulier du bâti et des infrastructures, face à l’aléa tsunami.

Ses travaux s’inscrivent dans le cadre du projet RITMICA (Risques Telluriques Multiples, Intégrés, sur la Côte d’Azur) qui est soutenu par l’Idex Jedi de l’Université Côte d’Azur pour lequel MINES ParisTech est partenaire. L’objectif de son stage est de définir une méthodologie permettant de caractériser et de cartographier la vulnérabilité et la résilience territoriales à l’aide d’indices spatialisés. Les travaux de Fanny sont aussi co-encadrés par Damienne Provitolo, responsable de l’équipe Risques à l’UMR Géoazur.

Responsable : Emmanuel Garbolino, enseignant chercheur du CRC