Présentation

Le Centre de recherche sur les Risques et les Crises (CRC) a été créé en janvier 2008 en vue de renforcer la recherche et la formation dans le domaine de la prévention des risques et de la gestion des crises de MINES ParisTech / PSL Research University.

A ce titre, le CRC est à l’origine de la création en 2003 de la spécialité doctorale « Sciences et génie des activités à risques » (SGAR) au sein de l’école doctorale « Sciences des métiers de l’ingénieur » (SMI, ED n°432). La même année, il a été un acteur important de la création de la société Preventeo, éditrice de logiciels d’aide à la maitrise des risques. En 2004, il a créé le Mastère Spécialisé « Maitrise des Risques Industriels » (MRI). En 2006, le CRC était le premier au sein de MINES ParisTech à lancer une Chaire d’enseignement et de recherche sur le thème : « Résilience et sécurité industrielle ».

Le CRC est intégré au sein du Département « Economie, Management et Société » (EMS) de MINES ParisTech. Il est aussi impliqué dans l’institut CARNOT M.I.N.E.S.

Le CRC conduit des recherches interdisciplinaires à la croisée des sciences humaines et sociales (SHS) et des sciences pour l’ingénieur (SPI). A cette fin, il mobilise, relie et intègre les disciplines suivantes : anthropologie, droit, ergonomie, géographie, gestion, histoire des sciences et des techniques, médecine légale, psychologie, sciences cognitives et de l’information, sociologie et sciences pour l’ingénieur.

En accord avec le plan stratégique de MINES ParisTech et son contrat d’objectifs, le CRC assure trois missions :

  • La recherche, à caractère partenarial, en lien étroit avec les acteurs socio-économiques, principalement des entreprises du secteur de l’énergie (nucléaire, pétrole et gaz) et du transport, ambitionne à produire des modèles et des ingénieries à des fins d’aide à la décision.
  • La formation par la recherche dispensée auprès des doctorants, des élèves ingénieurs, des étudiants de master.
  • La diffusion et la valorisation des résultats de la recherche sous la forme de publications, de conférences nationales et internationales, de séminaires, de prototypes avancés de méthodologies et de logiciels, de participations à des émissions de TV et/ou radio…

Le CRC est résolument et activement tourné vers les coopérations internationales. Depuis 2012, il est l’un acteur majeur du DEANS Forum « Resilience engineering » qui réunit très régulièrement les universités de : Berkeley, Tokyo, Imperial College, EPFL, KTH. Depuis 2009, le MIT, avec l’équipe du professeur Nancy Leveson, a accueilli en séjour doctoral, 5 doctorants du CRC. Depuis 2014, il collabore étroitement avec l’Université de Tokyo et ses départements de génie atomique et de sociologie. Le CRC est aussi lié par convention de recherche depuis 2016 avec l’OTAN et son centre de recherche dans le domaine du maritime (CMRE). Enfin, depuis 2016, il coopère avec l’Institut de Technologie de Karlsruhe et l’Université de Wuppertal dans le cadre d’un ANR franco-allemand.

En France, le CRC privilégie des collaborations au sein de PSL, avec Dauphine et l’EHESS sur la résilience et les situations extrêmes. Avec l’Université de la Côte d’Azur nous coopérons avec les laboratoires d’anthropologie et de sciences de gestion, ainsi que l’Observatoire de la Côte d’Azur. Il est enfin impliqué (depuis 2009) dans le GdR MAGIS (recherche en géomatique) et collabore étroitement dans le domaine de la sécurité et de la sûreté maritime avec l’Ecole Navale.